Parcours Accès Spécifique Santé à Montpellier- Nîmes :  Unité d’Enseignement 4 (UE4) : Physiologie Humaine

À Montpellier, dans le programme du PASS, l’UE4 est enseignée aux deux semestres :

  • Semestre 1 : UE4a – Physiologie Humaine Générale,
  • Semestre 2 : UE4b – Adaptations Physiologiques.

L’UE4 représente, au total sur l’année, 8/50 ECTS

  • Au premier semestre : 5/30 ECTS, avec 32h de cours magistraux et 8h d’enseignements dirigés.
  • Au second semestre : 3/20 ECTS, avec 16h de cours magistraux et 4h d’enseignements dirigés.

Physiologie Humaine Générale (UE4a)

La Physiologie est la science qui étudie le fonctionnement de l’organisme. Le programme de PASS à Montpellier, propose une étude descriptive et détaillée des grandes fonctions physiologiques.

Les Cours Magistraux débutent par une introduction au concept d’Homéostasie du milieu intérieur: comment maintenir stable la composition du milieu intérieur (milieu dans lequel baignent les cellules du corps humain) et ce, malgré les variations de l’environnement (température, luminosité, repas, activité physique…) ?

Ce concept d’homéostasie est le fil conducteur des cours de l’unité d’enseignement de Physiologie Humaine durant toute cette année de PASS. En effet, le maintien des constantes homéostatiques est assuré par l’ensemble des appareils (ou systèmes) qui constituent l’organisme : appareil respiratoire, cardiovasculaire, urinaire, système nerveux… ; dont les grandes fonctions (respiration, circulation, etc…) sont étudiées lors du 1ier semestre.

photo livre d'anatomie avec illustration

Le programme de la Physiologie Humaine Générale

Le programme aborde d’abord la fonction respiratoire d’un point de vue anatomique (simple) et fonctionnel. Cela permet de découvrir le trajet de l’O2 dans l’organisme et le maintien de la pression partielle en O2 (ou quantité d’O2) dans le milieu intérieur.

Ensuite, le système cardiovasculaire, décrit d’un point de vue structural et fonctionnel, permet de comprendre à la fois la régulation de la pression artérielle et la notion d’homogénéisation du milieu intérieur.

Enfin, la fonction urinaire est étudiée montrant son importance dans la filtration du sang (ou purification du sang). Ainsi que dans la régulation de plusieurs paramètres du milieu intérieur : volémie, pH, équilibres électrolytiques et même de la pression artérielle.

Le programme aborde également la structure et la fonction des systèmes nerveux et endocrine et musculaire, qui régulent, comme des chefs d’orchestre, les grandes fonctions physiologiques de l’organisme (citées ci-dessus) afin d’adapter leurs activités à leur environnement.

Le semestre se termine par l’étude d’un état physiologique particulier : la grossesse, qui nécessite la modification et l’adaptation de toutes les fonctions physiologiques étudiées précédemment.

L’examen de Physiologie Humaine Générale

L’épreuve d’UE4A, à Montpellier, a lieu en Janvier. Elle dure 1h et comporte 25 QCMs. Pour être performant, cette épreuve nécessite à la fois une très bonne compréhension du cours. Mais aussi un certain recul pour répondre à des questions de mise en situation ou de réflexion à partir des informations reçues en cours. Il est donc indispensable d’être bien préparé.

Adaptations Physiologiques (UE4b)

Le 1ier semestre décrit les grandes fonctions physiologiques en condition basale. Le 2ième semestre sert à illustrer les modifications adaptatives de ces fonctions, pour le maintien de l’homéostasie, lors d’importants changements physiologiques.

Le programme de la Physiologie Adaptative

Le programme débute par l’étude de la mise en place des compétences sensorielles du fœtus et du nouveau-né, qui confèrent à l’organisme, dès le plus jeune âge, sa sensibilité vis-à-vis du milieu environnemental. Vient ensuite l’étude des transferts materno-fœtaux qui assurent l’homéostasie fœtale pendant la grossesse, puis l’adaptation du nouveau-né à la vie extra-utérine avec la mise en place des fonctions respiratoires et cardiovasculaires qui le rendent autonome.

Dans un second temps, c’est chez les adultes que seront décrites les adaptations physiologiques des fonctions respiratoire et cardiovasculaire, lors d’un d’exercice physique en basse puis haute altitude, lors d’un entrainement sportif en endurance (type marathon) ou en résistance (type haltérophilie), et enfin au cours du vieillissement.

L’examen la Physiologie Adaptative (UE4B)

L’examen est là aussi sous forme de QCMs (Durée 1h pour 20 QCMs) qui portent sur le cours. Il faut avoir parfaitement compris le cours pour être capable de raisonner sur des situations d’adaptations physiologiques des grandes fonctions. Y compris sur des modifications non-abordées en cours. Une préparation adéquate est donc impérative.

Réussir son examen d’UE4 en PASS à Montpellier

Pour résumer, en UE4 à Montpellier, il faut avoir parfaitement compris et appris son cours. En s’aidant des nombreux schémas de régulation de chaque grande fonction. De plus, il faut pouvoir prendre le recul nécessaire pour être en mesure de répondre à des questions de mise en situation.

Méthodologie pour apprendre son UE4 en PASS à Montpellier

L’UE4 est une matière intéressante pour les étudiants qui se dirigent vers les études de santé. Elle ne nécessite pas de par cœur stricte. Mais plutôt une excellente compréhension des grandes fonctions qui sous-tendent le principe d’homéostasie.

En physiologie, des liens clés sont à faire avec les autres matières enseignées en PASS. En particulier avec les cours de chimie, sur les glucides, lipides et protides qui sont les substrats énergétiques de l’organisme. Car ceux-ci conditionnent les bons apports nutritifs aux cellules et participent donc au maintien de l’homéostasie. Les équilibres acido-basiques permettent également de bien comprendre les régulations du pH par les reins.

De nombreux liens sont également à faire avec les cours de biologie pour comprendre la relation entre la structure des tissus, décrits en histologie, et leur(s) fonction(s). Par exemple, savoir ce qu’est un épithélium permet de mieux comprendre le fonctionnement de la barrière alvéolo-capillaire dans le transport de l’O2. Connaitre parfaitement la membrane cellulaire permet également de mieux comprendre les mécanismes de transports membranaires qui assurent l’alimentation des cellules. Enfin, maitriser les cours de biologie de la reproduction est un prérequis pour comprendre la physiologie de la grossesse et le métabolisme fœtal.

En terme d’apprentissage, il est conseillé dans un premier temps, de relire son cours plusieurs fois en apprenant le plan et les définitions. Et en allant de plus en plus dans les détails au fur et à mesure des relectures. L’entrainement sur des QCMs type concours permet de voir si le cours est compris et maitrisé. Et d’aller approfondir les points moins bien maitrisés. Il est indispensable de se poser des questions en apprenant son cours et de chercher les réponses par soi-même pour mieux comprendre la leçon. Enfin, il faut revoir son cours après une séance de QCMs pour faire la lumière sur les points du cours qui paraissaient obscurs. C’est ainsi qu’on progresse.

https://facmedecine.umontpellier.fr/etudes-et-formations/pass/

 

Les derniers blogs - Programme